Return to site

Le Star Hunt : le récap'

Que faire quand on a n'a plus rien à faire?

« Mes samedi après-midi n’ont plus aucun sens », « sans course d’orientation, Paris n’a plus aucun intérêt », « je me rends compte jour après jour que plus personne ne me donne de points pour mes conneries »…. Les lamentations post-Star Hunt des participants sont nombreuses, et ont parfois un côté dramatique. Retour sur cet événement phare de l’année, qui en a laissé plus d’un nostalgique.

14h – là où tout a commencé

C’est au son du cor qu’est lancé le départ. Comme dans un épisode de La Carte aux Trésors digne de nos meilleurs étés, la compétition est rude et nos participants doivent rejoindre leur check point respectif après avoir résolu leur première énigme. Musée du jeu de paume, terrasse des Tuileries, Pyramide ou encore le Grand Bassin Octogonal (surnommé Grande Marre aux Canards) marquent les différents points de départs. Là, les équipes découvrent ce qui les attend : une liste de défis à relever ainsi que des énigmes les guidant à travers leurs parcours.

15h - là où toute dignité s'est envolée

Etape par étape, énigme après énigme, photo après photo, les équipes donnent de plus en plus d’elles-mêmes et franchissent la barrière du ridicule : se prendre pour la nouvelle coqueluche de la Comédie Française (bye bye Pierre Niney), inventer une comédie musicale digne du Roi Lion et se photographier aux côtés des plus grandes stars (au musée Grévin, je vous rassure) n’a pas effrayé nos jeunes Padawans. Oubliez La Carte aux Trésors, ça ressemblait plus à Fort Boyard en fait.

16h - là où les meilleurs sont nés

Tuileries-Opéra-Trinité-Montmartre, ça fait une sacrée trotte, surtout quand on a abusé de la soirée de clôture BDE de la veille. Tandis que certains viennent d’atteindre leur 1er checkpoint (l’Opéra Garnier), d’autres aperçoivent déjà les fameux moulins de Montmartre (je parle bien sûr du Moulin Rouge, ou comme le dit l’énigme là où « les jambes s’y balancent / les culottes y sont visibles ». Nous tenons nos grands vainqueurs. Forcément, ils viennent de Star Trekk’.

17h- là où la franche camaraderie a repris le dessus

Une abondance de pâtisseries, un eldorado pour non-diabétiques, le nirvana de bonnes choses attend nos participants. Quoi de mieux, après une bonne course, de partager une bière avec son adversaire à la bonne franquette.

Nos grands gagnants sont donc des anciens Star Trekkeurs.

Les 2e sont, justement, un duo de choc : Henri et ce bon vieux Greg.

Nos 3e sont la team Sawaya-Lafonta-Isaac, bonne surprise de la journée.

Goodies à gogo et bière qui coule à flot solde cette excellente journée.

Avec les bénéfices, 10 magnifiques petits arbres ont été achetés et seront plantés en région parisienne.

Merci à tous d’avoir participé – surtout Tanguy, Téo à défaut d’avoir gagné. 

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly